Plats & Accompagnements

Caviar de courgette et péripéties potagères…

Le mois d’août est d’ordinaire le mois où le jardinier s’accorde quelque repos.

Repos bien mérité s’il en est, après avoir passé ces derniers mois accroupi, voire même agenouillé selon son degré de souplesse (à bon entendeur…), à débusquer le moindre brin d’herbe inopportun, à planter, éclaircir, ou bien encore à traquer nombre de fâcheux gourmands.

Bref, quelques jours de villégiature sont sans nul doute les bienvenus ! 

Il part ainsi l’esprit tranquille, fier du labeur accompli, en ayant toutefois, au préalable, pris la précaution de confier son potager à quelque voisin obligeant.

Seulement, sachez une chose, lorsqu’il part en vacances, loin de chez lui, plus de deux semaines au bas mot, il prend le risque de laisser son potager, hors de contrôle, reprendre ses droits, et ce, aussi dévoué fut-ce son voisin ! 

C’est ainsi qu’à son retour, il ne peut, impuissant, que constater l’étendue des dégâts… 

L’herbe a investi chaque lopin de terre avec la même énergie qu’il avait mise à l’en chasser, les gourmands se pavanent allègrement à la commissure des tiges de chacun de ces plants de tomates anciennes et  pour celui ou celle qui aurait choisi de dédier une parcelle de son potager à quelques plants de courgettes, rondes ou longues, il ne sera pas étonner d’y retrouver quelques spécimens aux dimensions démesurées, les mêmes que son voisin lui certifie avoir quitté la veille avec une taille on ne peut plus ordinaire.

Ainsi ces courgettes qu’il destinait à quelques délicieux gratins ou autres succulents légumes farcis, ne peuvent décemment plus être envisagées de la sorte et doivent, de fait, être réinventées. 

C’est ainsi que le caviar de courgette prend alors tout son sens, pouvant ainsi lui sauver la mise aux yeux de celles et ceux qui attendent les fruits de son potager au détour de leur assiette.


Inspirée de la purée de courgette de la marraine de Gourmandises et merveilles

Caviar de courgette et péripéties potagères...

Caviar de courgettes


Pour 2 pots de 290ml (type Weck) ou un petit saladier

2kg de courgettes

2 gousses d’ail

Fleur de sel

Poivre du moulin

1 filet d’huile d’olive (dans la mesure où la recette ne comporte que très peu d’ingrédients, choisir une excellente huile d’olive qui sublimera la courgette)

 

***

Eplucher votre ou vos courgettes après les avoir préalablement lavées puis essuyées. 
S’il y a des pépins, les ôter.

Couper la chair en fines lamelles (plus les lamelles seront fines, plus la cuisson sera « rapide »).

Faire réduire les lamelles de courgettes à feu doux dans une cocotte en fonte (ne pas couvrir).

Remuer de temps en temps. 

Enlever régulièrement l’eau que rendent les courgettes. Lorsque les courgettes ne rendent plus d’eau (compter plus d’1h à 1h30mn), saler légèrement, poivrer, ajouter une gousse d’ail écrasée, un filet d’huile d’olive. 

Laisser compoter quelques minutes encore et mixer à l’aide d’un mixeur plongeur. 

Mettre en pot et déguster froid soit en salade pour accompagner une grillade, soit en dip à l’apéritif accompagné de gressins ou pains spéciaux.

9 Commentaires

Laisser un commentaire