Brunch & Petits-déjeuners

Confiture de tomates vertes

Lorsque l’automne avançant, on se résout à ramasser au jardin les dernières tomates qui, faute de soleil, ne rougiront plus… il est grand temps de les sublimer en les transformant en une délicieuse confiture de tomates vertes !

Mais…

Quelles variétés de tomates utiliser pour réaliser de la confiture de tomates vertes ?

Et si je vous disais des tomates vertes ?… je vous l’accorde, La Palisse n’aurait pas dit mieux !
Par tomates vertes entendez des tomates qui ne sont pas mûres, qui ne sont pas arrivées à maturité.
Nous ne parlons pas ici des tomates de type « green zeebra » ou encore « ever green » qui restent vertes à maturité.
Même si  rien ne vous empêche d’utiliser des tomates green zebra ou ever green qui n’auront pas mûri , mais je m’égare…
ceci étant j’en profite pour ouvrir ici une parenthèse, pour celle et ceux qui penserait que la confiture est le seul destin qui attende les tomates vertes. Sachez qu’il existe une méthode pour faire rougir les tomates qui ne mûrissent plus en fin de saison par manque de soleil. En effet la tomate étant un fruit climactérique c’est à dire sensible à l’éthylène, une hormone végétale qui favorise le mûrissement. Les placer à proximité de pommes vertes qui dégagent précisément de l’éthylène accélèrerait le mûrissement.
Je vous avoue ne jamais avoir expérimenté la technique trop contente que je suis de me retrouver avec des tomates vertes pour les transformer en confitures !
C’est à mon sens la meilleure manière de les conserver et de les déguster. 

Une fois toute ambiguïté écartée et la matière première bien identifiée, il est grand temps de passer en cuisine et s’atteler à leur transformation, que dis-je…sublimation ! 

Tomates vertes

Avec quoi associer la tomate verte ?

En matière de confiture, comme pour bien d’autres sujets dans le domaine culinaire ou dans la vie de manière plus générale, j’aurais tendance à arguer de l’expression : « les goûts et les couleurs » tant le sujet est personnel. Néanmoins force est d’admettre que certaines associations ont fait leur preuve, aussi considérez que la liste que je m’apprête à vous dresser n’est en rien exhaustive, bien au contraire…

A un fruit

  • pommes vertes,
  • poire,
  • courge,
  • coings,
  • figue,
  • prune,
  • ananas,
  • banane,
  • rhubarbe,
  • kiwi,
  • noix,
  • orange,
  • citrons

Aux épices

  • vanille,
  • gingembre,
  • cannelle,
  • badiane,
  • cardamome,
  • piment d’Espelette,
  • poivre de sechuan

Aux herbes aromatiques

  • thym,
  • basilic,
  • menthe,
  • romarin

Ma confiture de tomates vertes ne prend pas…

A l’instar de la poire, de la figue, de la rhubarbe et j’en passe, la tomate est un fruit pauvre en pectine. Or, le secret de la bonne prise de toute confiture réside en un seul et unique mot : la pectine ! cette substance magique d’origine végétale indispensable à la gélification de la confiture.
Et si comme moi, vous vous refusez à  utiliser les sucres dit gélifiants qui existent dans le commerce, préférant opter pour le sucre traditionnel, vous pourrez tirer votre épingle du jeu, soit en optant pour un fruit riche en pectine de la liste ci-dessus, comme la pomme ou le coing ou bien en prolongeant la cuisson de votre confiture. Mais dans ce cas, sachez que celle-ci ne s’en trouvera que plus sucrée, que la texture de vos fruits sera un peu moins belle et que la couleur sera légèrement caramélisée.
Autre alternative, l’utilisation d’agar-agar, gélifiant issue d’une algue, à dissoudre dans un peu d’eau et à ajouter en toute fin de cuisson juste avant la mise en pot. Je vous invite à vous reporter à mon article sur la confiture de nectarines à la verveine citronnelle, si vous souhaitez connaître les quantités à utiliser.

Comment déguster la confiture de tomates vertes ?

Même si on peut l’envisager de la plus simple des manières et la déguster comme confiture en tant que telle, lors du petit déjeuner agrémentant gaiement une tartine, d’un brunch sur le pancake pour changer du sempiternel sirop d’érable, ou à l’heure du thé partageant la vedette à la crème  fraîche pour accompagner les scones. La confiture de tomates vertes peut également  être considérée comme un condiment et fait alors un accompagnement idéal à déguster avec un fromage (essayer avec un chèvre, vous m’en direz des nouvelles !) sinon au moment des fêtes avec une tranche de foie gras mi-cuit, c’est tout simplement à se pâmer !

Même si la confiture de tomates vertes fait partie des recettes de grand-mère, de ces recettes ancestrales dont chaque famille détient sa propre version, elle n’en demeure pas moins une confiture originale à laquelle on ne pense pas forcément lorsqu’on parle confiture.
Et pourtant elle fait toujours son petit effet !

Confiture de tomates vertes kiwi et citron vert

-Merci l’oiseau pour le partage de ta recette-

Confiture de tomates vertes, kiwi et citron vert

Une confiture à l'ancienne terriblement actuelle et originale !
Temps de préparation30 min
Temps de cuisson45 min
Temps de repos12 h 30 min
Temps total13 h 45 min
Type de plat: Petit déjeuner
Cuisine: Française
Portions: 10 pots

Ustensiles

  • Bassine en cuivre
  • bocal ou pot à confiture
  • Écumoire

Ingrédients

  • 2,2 kg tomates vertes épépinées
  • 1,2 kg kiwi
  • 1 citron vert
  • 1,8 kg sucre cristallisé
  • 3 citrons jaunes

Instructions

  • Rincez les tomates à l'eau claire.
  • Coupez-les en quartiers et videz-les de leur jus et de leur pépins ainsi que de la partie blanche du cœur.
  • Épluchez et coupez les kiwis en morceaux.
  • Dans la bassine en cuivre, mélangez les quartiers de tomates, les morceaux de kiwi, le zeste du citron vert et le jus des citrons jaunes.
  • Laissez macérer 30mn jusqu'à ce que le sucre fonde.
  • Donnez un premier bain. Portez la bassine à frémissement et ôtez du feu dès les premiers signes de frémissement.
  • Couvrez la bassine et réservez au frais pendant une nuit.
  • Le lendemain, mettez la bassine sur feu vif.
  • Portez à ébullition et écumez soigneusement dès que cela s'avère nécessaire.
  • Remuez régulièrement afin que la préparation n'accroche pas dans le fond de la bassine.
  • Poursuivez la cuisson à feu vif, le sirop va peu à peu se concentrer.
  • Lorsqu'il atteint 105°c au thermomètre à sucre, la confiture s'épaissit pour atteindre la consistance souhaitée et former la "nappe". Ôtez du feu.
  • Versez la confiture bouillante dans des pots que vous aurez préalablement stérilisés, vissez le couvercle et retournez-les jusqu’à ce qu’ils soient totalement froids avant de les stocker à l'abri de la lumière.

Confiture de tomates vertes

Laisser un commentaire