Biscuits & Confiseries

Avez-vous remarqué comment la vie vous fait des pieds de nez parfois ?…Et mes financiers huile d’olive, thé matcha, cerises.


Mes souvenirs d’enfance ne sont pas liés aux cerises. 

Les seules cerises dont je me rappelle sont celles qui s’égrainaient inlassablement sur le radio cassette de mes grands parents,  Jack Lantier interprétant en boucle « Le temps des cerises ». 

Oui ma grand-mère était une inconditionnelle !

Avez-vous remarqué comment la vie vous fait des pieds de nez parfois ?...Et mes financiers huile d’olive, thé matcha, cerises.Pardon Mamie, mais je pense avoir une fois ou deux frôlé l’indigestion…

Non, je n’ai jamais été très cerises, même s’il me plaisait d’en déguster de temps en temps.

J’ai d’ailleurs en mémoire le souvenir de cette petite fille parée de sa plus belle paire de cerises aux oreilles qu’elle arborait fièrement en plus de son sourire !

Et la vie a passé, vite, très vite…

Alors lorsque quelque trente années plus tard, nous avons déniché la maison de nos rêves dans le fin fond du Loir et Cher, le coup de cœur a aussi opéré pour le jardin, son saule pleureur et ses bouleaux, le verger, ses pruniers et ses… cerisiers !

Pire, des griottiers !

Oui, des dizaines de cerisiers acides forment le noyau dur de ce verger, certains présents par la main de l’homme, mais la plupart, en véritables électrons libres, ont poussé là où bon leur chantaient. 

Un peu dépitée de prime abord, nul doute que j’ai dû sur le coup, les regarder en chien de griotte…

Entre nous, cette histoire aurait pu se terminer  en queue de cerise, mais la demoiselle est persévérante !

Et à force de sérénades un peu, de jouer au chat et à la cerise beaucoup, elle a réussi à m’apprivoiser année après année. D’autant que cette année, cerise sur le gâteau, en plus de sa robe rubicond de circonstance, elle a joint la saveur à la couleur et une fois n’est pas coutume les notes acidulées s’accompagnent d’une pointe de douceur qui a su me séduire.

Et à bien y goûter, force est d’avouer que je lui trouve un parfum subtil qui, à défaut de me conquérir, aura au moins eu le mérite d’intriguer mes papilles.

A force de je t’aime moi non plus, l’ébauche d’une réconciliation semble en bonne voie. Laissez-moi encore quelques saisons avant de graver mon avis dans le marbre mais il semblerait bien que mon verger regorge de nombreux  joyaux sous l’aspect de ces joyeux noyaux !


Financiers huile d’olive, thé matcha, cerises

Avez-vous remarqué comment la vie vous fait des pieds de nez parfois ?...Et mes financiers huile d’olive, thé matcha, cerises.

Ingrédients pour une vingtaine de bouchées

2 blancs d’œufs

85 g de sucre,

50 g de farine,

100 grammes de poudre d’amandes

10 cl d’huile d’olive

2cc de thé matcha en poudre

Pas à pas

Préchauffez votre four à 180°c.

Mélangez les blancs d’œufs avec le sucre dans le bol de votre batteur.

Puis rajoutez la farine et la poudre d’amande préalablement tamisées et le thé matcha. Terminez en incorporant  l’huile d’olive en filet.

Versez la pâte dans des petits moules de votre choix et  plantez dans chacun une cerise en prenant soin de conserver la queue (plus joli et plus pratique pour déguster)

Enfournez pendant 15 à 20 minutes. En cours de cuisson, n’hésitez pas à recouvrir d’une feuille de papier aluminium afin que vos financiers ne roussissent pas et conservent leur joli couleur verte.

Laissez refroidir et saupoudrez de sucre glace pour parfaire la décoration.

Actu

Avez-vous remarqué comment la vie vous fait des pieds de nez parfois ?...Et mes financiers huile d’olive, thé matcha, cerises.
 

Le n°3 de Yummy Magazine vient de paraître, avec un florilège de recettes qui vous donnera des envies de vacances !
Je souhaiterais remercier chaleureusement Carole qui m’a intégrée à l’équipe, je suis très fière de participer à l’élaboration d’un magazine d’une telle qualité !

Je vous souhaite une belle lecture :
Pour le feuilleter en ligne, c’est ici !
Pour le télécharger,  c’est ici !

22 Commentaires

Laisser un commentaire