Boulange Cuisine sauvage

Fougasse à l’ail des ours

Fougasse au pesto à l'ail des oursLa fougasse est à la Provence ce que la foccacia est à l’Italie, entendez un délicieux pain plat à la croûte dorée et à la mie moelleuse très souvent agrémenté d’une généreuse garniture l’aromatisant.

Mais alors que la surface de la foccacia est pleine et bosselée, la fougasse se distingue par son aspect plat et ajouré en forme d’épis.

Fougasse au pesto d'ail des ours

Les origines de la fougasse

  • Fougasse,
  • Fouace,
  • ou encore fouasse

Trois noms pour un seul et même pain dont l’étymologie contient à lui seul toute l’histoire de ce petit pain provençal signifiant “pain cuit sous la cendre du foyer” (“focacius panis” en latin).

A l’origine, la fougasse était le premier pain qu’enfournait le boulanger pour s’assurer de la bonne température du four avant de lancer les autres fournées de la journée.
La fougasse faisait alors office de petit-déjeuner, très prisée et appréciée par les petits mitrons qui apprenaient le métier…un casse croûte salvateur quand on sait le rythme effréné de la journée qui les attendait !

Cuite dans un four très chaud, la fougasse était saisie et présentée à l’époque des traces de brûlé sur la partie en contact avec la sole, alors que la croûte restait quant à elle bien souple.

Tout comme la Ciabatta originaire de Vénétie et la focaccia née à Gênes, la fougasse fait partie de la catégorie des pains à l’huile, l’ajout d’huile d’olive conférant à la pâte cette mie moelleuse si caractéristique et tellement irrésistible !

 

L’aromatisation de la fougasse

L’autre particularité de ce petit pain qui le distingue de tous les autres et en fait son identité est son aromatisation et en matière de parfum, on peut dire que celui-ci fleure bon le pays de Pagnol !

A l’époque, en Provence, on avait pour habitude de chauffer le four avec du thym, du romarin ou toute autre herbe aromatique qui fleurissait alors à l’ombre des collines et grâce auxquelles le pain contractait un délicieux parfum de garrigue.

De nos jours, même si les herbes de Provence sont encore plébiscitées pour l’aromatiser, d’autres garnitures ont fait leur apparition, des plus traditionnelles aux effluves résolument méditerranéennes comme les olives, les anchois ou les tomates séchées (je vous invite à zieuter celle de Michelle qui les marie au fromage de chèvre),  aux plus classiques comme la version lardons fromage. Tout le monde peut laisser ainsi libre cours à sa gourmandise et y aller de sa propre interprétation. Bref, vous l’aurez compris, la liste est non-exhaustive répertoriant autant de versions que de gourmands !

 

Fougasse à l'ail des ours

La fougasse fait partie de ces pains que l’on peut aisément réaliser maison. Simple à confectionner, il ne requiert pas une grande technicité pour obtenir un résultat des plus savoureux. Rapide, on peut faire l’économie des heures de pousse, étape bien souvent indispensables pour les autres variétés de pain, nul doute que son aspect plat n’est pas étranger à la chose.

La fougasse, comme tous les pains est synonyme de convivialité.
Mais avec ses origines méditerranéennes, il symbolise l’été, les repas partagés avec les amis sous la tonnelle du jardin, les apéritifs qui s’éternisent autour d’un verre à refaire le monde sous la lumière des lampions.
Ainsi, à l’approche du week-end et alors que la chaleur estivale laisse peu à peu la place aux couleurs chatoyantes de l’automne, on retient l’été à cor et à cri…et à grand renfort de fougasses !  Eh oui quand d’aucuns poussent les vocalises, d’autres usent de gourmandise, à chacun sa méthode que voulez vous …et ici on a tranché ! il est plus que jamais temps de déguster une délicieuse fougasse qui de notre côté sera aromatisée  à l’ail des ours, cette herbe aromatique printanière au délicieux parfum sauvage des sous-bois que l’on aura pris soin de transformer en un délicieux pesto à la pleine saison et de conserver précieusement dans le congélateur.

Fougasse au pesto d'ail des ours

Un délicieux pain aromatisé à l'ail des ours à deguster à l'apéritif !
Temps de préparation20 min
Temps de cuisson25 min
Temps de repos1 h
Temps total1 h 45 min
Type de plat: Apéritif
Cuisine: Française

Ingrédients

  • 250 g farine T55
  • 10 g levure fraîche (levure de boulanger)
  • 15 cl eau
  • 1 c. à café fleur de sel
  • 100 g pesto d'ail des ours

Instructions

  • Dans un
    verre, délayez la levure fraîche avec 5 cl d’eau et laissez reposer environ 5 minutes.
  • Dans le bol de votre robot, mélangez la farine avec le sel, l’huile d’olive et formez un puits au centre. Versez-y le mélange levure/eau et le reste de l’eau.
  • Mélangez le tout à l'aide du crochet jusqu’à ce que la pâte devienne lisse et
    se détache des parois.
  • Couvrez le bol du robot d'un torchon et laissez reposer à température ambiante environ 1 heure, jusqu'à ce que la pâte double de volume.
  • Préchauffez le four à 210°c.
  • Déposez la pâte sur un plan de travail légèrement fariné, dégazez-la en la pétrissant et garnissez-la de pesto.

Façonnez la fougasse

  • Réalisez un rectangle d'environ 1 cm d'épaisseur.
  • Incisez la pâte à l’aide d’un couteau et n'hésitez pas à agrandir les incisions avec les doigts car en cuisant la pâte va gonfler et va avoir tendance à refermer les incisions .
  • Disposez la fougasse sur une plaque recouverte de papier
    cuisson, badigeonnez avec de l’huile d’olive. 
  • Enfournez 25 minutes.
  • Dégustez chaud dès la sortie du four ou tiède.

Fougasse au pesto à l'ail des oursConfectionnée avec  1/3 de savoir-faire, un tiers d’amour, 1/3 de générosité et 1/3 de gourmandise
… les cultissimes 4/3 de César dans « Marius » sont ainsi respectés,
pas de doute cette fougasse plairait à coup sûr à Pagnol !

Laisser un commentaire