Brunch & Petits-déjeuners

Gelée de coing

La gelée de coing au même titre que la gelée de pommes fait partie des confitures les plus délicates qui m’est était donné de goûter la finesse de son goût la transparence de sa couleur tout sonne comme une invitation à la gourmandise…
Mais avant de pouvoir passer à la dégustation, il faut savoir maîtriser quelques bases essentielles à la mise en pot…

Quand faire de la gelée de coing ?

Une fois cueilli, le coing ne murît plus, il est donc essentiel de le ramasser à pleine maturité. On reconnaît un coing mûr à sa belle robe jaune et à la délicatesse du parfum  qu’il exhale.

La saison bat son plein en octobre et se poursuit jusqu’en novembre.

Gelée de coing

Réussir sa gelée de coing

Afin de mettre toutes les chances de son côté pour réussir la gelée de coing, veillez à

  • Le choix des fruits :
    Optez pour les coings-pommes ou les coings-poires, deux variétés qui se révèlent particulièrement parfumées.
    Privilégiez des fruits de qualité à savoir bien mûrs et qui ne sont pas abîmés.

 

  • La préparation du jus:
    Prenez soin d’ôter la fine pellicule de duvet qui le recouvre pour se faire essuyez-le dans un linge.
    Point n’est besoin de les éplucher, au contraire les faire cuire avec la peau va permettre de profiter de la pectine qu’elle contient et qui va être essentielle à la bonne prise de la gelée.
    Coupez vos coings en quatre et placez les quartiers dans une bassine à confiture en versez de l’eau à couvert.
    Portez à ébullition et laissez bouillonner pendant une bonne heure à l’issue de laquelle vous allez recueillir le jus en passant le mélange à travers un chinois.
    Filtrez une seconde fois le jus récolté afin d’obtenir un jus le plus clair et le plus pur possible.
    Ce jus va vous servir de base à la réalisation de votre gelée en procédant comme vos gelée habituelles en ajoutant le sucre et le jus de citron.

Gelée de coing

Les associations possibles

Même si c’est encore nature que je préfère la gelée de coing, celle-ci fait des merveilles en association avec nombres de fruits, d’épices et même, plus surprenant, d’herbes aromatiques.
Fruits

  • la pomme;
  • la poire,
  • le raisin

Agrumes

  • le citron,
  • l’orange

Epices

  • la cannelle,
  • la vanille,
  • la cardamome,
  • le gingembre,
  • le safran,
  • le piment d’espelette

 

Herbes aromatiques

  • la verveine citronnelle,
  • le romarin,
  • le basilic.

La conservation de la gelée de coing

Comme n’importe quelle gelée ou confiture, le gelée de coing se conserve dans un endroit sec, frais et à l’abri de la lumière. Il va sans dire que la stérilisation des pots avant de les remplir, et les retourner une fois rempli et le couvercle visser avec soin sont des étapes qui vont optimiser la conservation dans le temps.

Les utilisations de la gelée de coing

A part la déguster sur une tartine au petit déjeuner ce qui, ma foi, est  déjà un petit bonheur en soi…il existe d’autres manières tout aussi délicieuses d’envisager la gelée de coing…

Pour napper une tarte 
Dans une casserole mettre 3 cuillerées à soupe de gelée de coing avec une cuillerées à soupe d’eau. Faire chauffer pour liquéfier le mélange et napper la tarte à l’aide d’un pinceau apporte une belle brillance, sucre légèrement la tarte et surtout apporte une petite touche de finesse et de délicatesse gustative, un petit supplément de saveur à votre tarte comme sur cette délicieuse tarte aux fraises.

La saveur fruitée florale de la gelée de coing fait des merveilles en sucré salé et accompagnera avec subtilité bon nombre de fromages, venant exhauster leur saveurs.
A déguster avec du fromage 

  • fromages à pâte dure : un comté affiné de 6 mois d’âge,
  • Fromages à pâte molle : un camembert de Normandie fait à coeur ou un délicieux chèvre fumé.

On ne va pas se mentir réaliser de la gelée de coing demande du temps et semble assez fastidieux à réaliser de prime abord. Néanmoins lorsqu’on connaît la méthode et que l’on  applique tous les conseils consignés dans cet article votre persévérance en sera récompensée. Car faire sa gelée de coing revêt de nombreux avantages , en effet le cognassier est en général en arbre qui se veut très productif et seulement quelques coings permettent de réaliser une quantité conséquente de pots de confiture et l’on voit ainsi les étagères de notre garde manger se remplir à la vitesse de l’éclair et notre stock de gelée assurée pour l’année à venir.

Et autre avantage et non des moindres, lorsque l’on se met en train, on ne se contente pas de réaliser de la gelée de coing, mais la chair du fruit qui aura macéré dans le sucre et qui reste une fois que l’on a passé le jus va permettre de réaliser de délicieuses pâtes de coing que l’on proposera sur la table de Noël et qui viendront rejoindre la liste des treize desserts provençaux

Gelée de coing traditionnelle

 

Gelée de coing

Une gelée délicate et raffinée à la couleur envoutante !
Temps de préparation30 min
Temps de cuisson1 h 20 min
Temps de macération12 h
Temps total13 h 50 min
Type de plat: Petit déjeuner
Cuisine: Française
Portions: 5 pots

Ustensiles

  • Bassine en cuivre
  • bocal ou pot à confiture
  • Écumoire

Ingrédients

  • 1,5 kg coing
  • eau
  • 1 citron
  • 800 g sucre

Instructions

  • Essuyez les coing dans un linge pour ôter le fin duvet naturel qui les recouvre.
  • Rincez les coing, enlevez la queue et coupez-les en quatre. Inutile de les éplucher, au contraire, conservez la peau pour un maximum de pectine.
  • Mettez les quartiers de coing dans la bassine à confiture et couvrez-les d'eau à hauteur.
  • Portez à ébullition et laissez bouillonner à feu doux pendant une bonne heure en remuant de temps en temps.
  • Recueillez le jus en versant cette préparation dans un chinois et en pressant légèrement les fruits avec le dos de l'écumoire.
  • Filtrez une seconde fois ce jus à l'étamine afin d'obtenir un jus le plus clair et le plus pur possible.
  • Versez le jus de coingdans une bassine à confiture avec le jus de citron et le sucre.
  • Portez à ébullition, écumez et maintenez à feu vif environ 10mn.
  • Ecumez s'il y a matière.
  • Vérifiez la nappe, votre gelée est prete à etre mise en pot lorsqu'elle atteint les 105°c sur le thermomètre à sucre.
  • Si vous ne possédez pas de thermomètre à sucre, la bonne vieille méthode de l’assiette est toujours d’actualité : versez un peu de gelée sur une assiette, si en passant le doigt au milieu de la gelée la trace reste bien visible et ne se referme pas, cela signifie que la nappe est parfaite et la gelée prête.
  • Mettez aussitot votre gelée en pot. Fermez et bien vissez les pots encore bouillants et retournez-les..
  • Attendez qu’ils soient complètement refroidis avant de les étiqueter puis de les stocker.

 

 

Gelée de coing - recette

Laisser un commentaire