Boissons Cuisine sauvage

Pétillant de fleurs de sureau pour célébrer l’été !

On clôture la saison des fleurs de sureau de manière festive…avec des petites bulles !

Après les madeleines et la gelée, voilà donc le dernier de la trilogie fleurs de sureau : le pétillant de fleurs de sureau.

Pour mener à bien sa réalisation, je me suis inspirée du livre de Linda Louis : “L’appel gourmand de la forêt » que je vous recommande chaleureusement pour son aspect didactique à la fois abordable et très concret.

Une boisson délicieusement rafraîchissante qui surprendra par son raffinement et son parfum floral envoûtant.

Un must pour pour vos apéros d’été que même les enfants pourront déguster  !

Pétillant de fleurs de sureau pour célébrer l'été !
Photo réalisée en collaboration avec Laurent Alvarez

Pétillant de fleurs de sureau

Pour 3 litres de pétillant

300g de sucre de canne blond

3 citrons pelés et coupés en tranches, sans pépins

2,7l d’eau de source

15 corymbes de sureau sans les tiges

Pour tout le vocabulaire technique, je vous invite à lire cet article.

Matériel

2 grands bocaux de 1,5l

2 compresses

2 élastiques

une passoire fine

un entonnoir

Une compresse pour le filtrage

3 bouteilles de verre stérilisée avec un bouchon de type bière

Dans les bocaux, répartir le sucre, les tranches de citron, l’eau de source et les fleurs de sureau.

Recouvrez chaque bocal de la compresse fixée à l’aide d’un élastique.

Laissez macérer le mélange au soleil (sur un rebord de fenêtre par exemple) pendant 4 à 8 jours.

Très important : Remuez le mélange tous les jours. Dans un premier temps, les fleurs ont tendance à remonter à la surface, or si vous ne remuez pas, la partie des fleurs en contact de l’air va s’oxyder et donner un goût rance à votre préparation.

Rentrez les bocaux tous les soirs.

Dans les premiers temps, les tranches de citron vont rester au fond du bocal, pour au fur et à mesure des jours remonter à la surface,  signe que la fermentation  opère.  Votre préparation est fin prête lorsque citron et fleurs redescendent à mi-hauteur du bocal. Il est temps de passer à la mise en bouteille.

Filtrez le contenu du bocal. Pour un meilleur filtrage, disposez une compresse dans l’entonnoir pour retenir toutes les impuretés.

Fermez les bouteilles. afin d’éviter que la fermentation continue, placez les bouteilles au frais.

Patientez 1 mois avant de déguster.

1 Commentaire

  • Pour avoir testé exactement la même recette l'année dernière (aurait-on le même livre ?!): moi j'ai beaucoup aimé… Mes amis beaucoup moins!

    Le mien était légèrement alcoolisé… dû à la fermentation !

Laisser un commentaire