Plats & Accompagnements

Raviolis au butternut et au beurre de sauge

Parfois il faut savoir se rendre à la réalité, et dans le cas qui nous concerne aujourd’hui, si nous voulions avoir la chance de déguster un jour des raviolis maison, il fallait que je fasse l’impasse sur les outils sophistiqués et oublier le merveilleux accessoire du Kitchenaid dont je dispose et qui j’avoue après quelques essais, on va dire infructueux, ne me réussit toujours pas ! 

Oui, depuis cet épisode …je n’ai guère réussi à faire mieux !

Alors, rien de mieux que la bonne vieille méthode artisanale pour fabriquer les raviolis surtout que, à bien y réfléchir, c’est une étape assez facile. 

Et au final, l’irrégularité de la découpe artisanale ne laisse aucun doute sur la véracité du fait maison. Ce qui en plus de leur goût, confère à ces raviolis tout leur charme !

Raviolis au butternut et au beurre de sauge

 

Raviolis au butternut et au beurre de sauge

Ingrédients pour 6 personnes (ou 4 gourmands)

La pâte à raviolis

4 œufs

1cs d’eau (environ 15ml)

440g de farine T55 tamisée

1/2cc de sel

La farce

320g de purée de butternut

220 g de ricotta égouttée

60g de parmesan finement râpé

1 jaune d’oeuf

Poivre

Muscade râpée

L’assaisonnement

50g de beurre

une dizaine de feuille de sauge

Raviolis au butternut et au beurre de sauge

La purée de butternut (cette étape peut être réalisée la veille)

Préchauffer le four à 165°c.

Éplucher le butternut. Le couper en tranches grossières.

(Je n’ai pas pensé à peser le butternut mais il va réduire (en effet, on souhaite l’assécher en le cuisant), donc pour en obtenir 320g, ne pas hésiter à en cuire le double, le reste pourra faire l’objet d’une délicieuse soupe)

Disposer dans un plat sans matière grasse et enfourner pour faire fondre la chair et l’assécher.

La chair est cuite lorsque vous pouvez y planter un couteau. Compter environ 45 à 60mn.

Mixer la chair et réserver jusqu’à complet refroidissement.

La pâte

Mettre les œufs, l’eau, la farine et le sel dans le bol du batteur. Mélanger environ 30 secondes avec la feuille, puis 2mn avec le crochet. Enlever la pâte du bol et pétrir à la main pendant 2mn pour obtenir une pâte lisse. Laisser reposer la pâte 20mn.

Râper le parmesan (avec la microplane, c’est juste le bonheur ! et je ne vous parle pas de la finesse obtenue !). Rajouter la ricotta, le parmesan râpé, poivrer, râper la muscade. Mélanger intimement. Vérifier l’assaisonnement et rectifier au besoin.

Disposer la farce dans une poche à douille, cela vous facilitera la tâche pour la disposer sur la pâte (Merci Edda pour l’astuce !)

Réserver au frais.

Séparer la pâte en 4 boules. Aplatir avant de passer au laminoir en diminuant à chaque fois l’épaisseur jusqu’à l’obtention de l’épaisseur désirée.(ici je suis aller jusqu’à la position 7 sur 8 – 0 étant la plus épaisse, donc au final, une pâte assez fine).

Déposer vos bandes de pâte sur un plan fariné. Partager chaque bande en deux. Sur la moitié de chaque bande, disposer la farce de la grosseur d’une noix. Prendre soin de les disposer à intervalle régulier d’environ 3cm pour avoir suffisamment de pâte pour souder et façonner les raviolis.

Replier l’autre moitié par dessus.

Presser la pâte tout autour de la farce à l’aide de vos doigts pour bien sceller les deux parties de pâte entre elles. Couper les raviolis à l’aide d’une roulette (si vous n’en avez pas un couteau fera l’affaire, sinon pour des formes plus ludiques pourquoi ne pas essayer avec un emporte pièce de type moule à cannelé, opter pour un diamètre de 5cm). Réservez les raviolis sur un plan fariné.

Porter à ébullition une grande quantité d’eau salée dans une casserole. Y faire fondre le beurre, ajouter les feuilles de sauge. Y plonger les raviolis durant 3 à 4mn.

Pour le beurre de sauge je me suis inspirée de celui d’Edda, avec une petite variante née d’une lecture trop rapide de la recette, mais au final, cela a beaucoup plu et je renouvellerai ainsi la prochaine fois.

Les retirer à l’aide d’un écumoire. Ne les entasser pas au risque de les voir se coller entre eux.

Si vous les placer dans un plat, penser à les arroser d’un peu de jus de cuisson sinon l’idéal est encore de les servir à l’assiette. 

Raviolis au butternut et au beurre de sauge

21 Commentaires

Laisser un commentaire