Desserts

Tarte tatin – spécialité du Loir et Cher, renversante de gourmandise !

Classique parmi les classiques, la tarte tatin.

Avec une saveur particulière me concernant puisque depuis 5 ans, je vis sur les terres qui virent naître la fameuse tarte de sœurs Tatin, Stéphanie et Caroline.

Drôle d’histoire que celle de cette tarte rentrée dans la légende de la gastronomie par la porte du Maxim’s, rien que ça !…

Une histoire cousue de fils blancs, mais jugez plutôt…

La guerre de 14-18 est loin derrière avec ses années de disettes, de restrictions et de malheurs. La vie a repris ses droits et l’heure est à nouveau à la gourmandise. Une gourmandise faite de petits bonheurs, un retour aux sources en somme, les recettes du terroir plus que jamais dans l’air du temps.

C’est dans ce contexte de gourmandise retrouvée, qu’un certain Maurice Edmond Saillant, plus connu sous le nom de Curnonsky , célèbre critique culinaire de l’après guerre, arpente la France pour répertorier tous les trésors culinaires dont recèle notre hexagone, afin d’alimenter son ambitieux annuaire gastronomique “La France du bien manger”

Voilà déjà 5 ans qu’il sévit lorsque ses pas le mènent à Lamotte Beuvron, petit village solognot où officient  Stéphanie et Caroline Tatin. C’est là que Curnonsky tombe sous le charme de la tarte aux pommes des sœurs Tatin, une tarte composée d’une pâte croustillante surmontée de pommes délicieusement caramélisées.  C’est ainsi que de retour à Paris avec, encore en bouche, la saveur renversante de cette merveilleuse tarte, que ce farceur de Curnonsky ne trouve rien d’autre que de servir aux parterres de journalistes présents lors d’un déjeuner de presse dans les murs du Maxim’s une bonne histoire solognote, pur fruit de son imagination : l’histoire de la maladresse de Stéphanie qui aurait, durant le coup de feu, renversé par mégarde la tarte qu’elle devait servir à ses clients. L’histoire plut. La tarte aussi, réalisée au Maxim’s pour l’occasion. Et voilà comment naît une légende.

Pourtant à y bien regarder, et après quelques recoupements de circonstance, il semblerait que cette belle histoire ne soit qu’une légende inventée de toute pièce par ce facétieux de Curnonsky. En effet, les dates tendent à ébranler ce joli moment de gourmandise car si Curnonsky a effectivement commencé son périple en 1921, les sœurs Tatin, quant à elles, seraient décédées respectivement en 1911 et 1917…

Alors légende ou réalité ? 

Il semblerait qu’avec Curnonsky, toutes les histoires sont bonnes pour arriver à ses faims 🙂

Mais en tout cas, une chose est sûre, cette tarte a toute sa place dans notre patrimoine culinaire

Tarte tatin - spécialité du Loir et Cher, renversante de gourmandise !



Tarte Tatin

Ingrédients pour un moule de 28cm de diamètre

Pâte brisée

250g farine

125g de beurre froid coupés en dés

1 jaune d’œuf

3cs d’eau ou de lait

1cs de sucre

1cc de sel

Pour le caramel

150g de sucre en poudre

100g de beurre

Garniture

7 à 8 pommes ici celles du jardin mais reine des reinettes ou royal gala seront parfaites.

Dans le bol du robot, placer la farine, le sel, le sucre et les dés de beurre. Sabler. Rajouter le jaune d’œuf puis l’eau. Lorsque la préparation se lie, arrêter. Ne pas trop pétrir. Former une boule, l’envelopper de film alimentaire et la placer 30mn au frigo. Réserver.

Préchauffer le four à 180°c.

Pendant ce temps, éplucher les pommes, les couper en deux et ôter les pépins. Puis couper chaque moitié de pommes en 2 ou en 3 morceaux selon la grosseur des pommes choisies.

Faire chauffer à feu moyen le plat destiné à recevoir la tarte tatin. Parsemer le fond de sucre. Surtout ne mélanger pas au risque de voir des grains de sucre se former qui ne pourront plus fondre. Lorsque le caramel prend une belle couleur ambrée, rajouter le beurre et mélanger.

Disposer les pommes en les serrant bien car en cuisant elles vont réduire.

Laisser cuire les pommes dans ce caramel à feu moyen durant 15 à 20mn, ne pas hésiter à remuer pour enrober les pommes de caramel.

Abaisser la pâte pour obtenir un disque d’un diamètre supérieur à celui du moule, piquer la pâte avec une fourchette et en recouvrir les pommes. Glisser les bords de la pâte à l’intérieur du moule.

Enfourner durant environ 15 à 20mn.

A la sortie du four, retourner la tarte sur un plat.

Déguster tiède, et tandis que certains ont pour coutume de l’accompagner de glace à la vanille et que les puristes ne l’envisagent que nature, chez nous c’est crème fraîche sinon rien !

Tarte tatin - spécialité du Loir et Cher, renversante de gourmandise !

8 Commentaires

Laisser un commentaire